Sainte Marie en Chanois
cliquez pour agrandir l'image

Sainte Marie en Chanois

La définition héraldique du blason de la commune est la suivante :

« D'azur à un chêne d'or, en pointe et au Franc-quartier d'argent, chargé de deux boucles en losanges de gueules »

Histoire du blason :

Le nom de la commune vient du nom de la patronne de l’église paroissiale.

Chanois : ancien français «chasnoi Il chesnois » (du gallo romain cassanus issu du gaulois cassanos employé avec le suffixe collectif etum) = chênaie.

Sainte Marie : faisait partie de la terre de Faucogney et avait des seigneurs particuliers. On voit en 1195 Thomas de Sancta Maria. La seigneurie appartenait au début du XVIIème à Adam de Saint Mauris dont les descendants la possédaient encore en 1789.

L’église fut construite dans les dernières années du XVIIème en remplacement de l’ancienne qui datait du XIIIème.

3 cloches : 1804 - 1872 - 1877

Sur une hauteur (500 m) s’élève la Chapelle de Saint Colomban construite vers la fin du XIXème sur l’emplacement d’un antique oratoire édifié par les moines de Luxeuil Lès Bains qui tombait de vétusté. C’est un lieu de pèlerinage qui a été remis en honneur par l’association Les Amis de Saint Colomban. Au pied d’un énorme banc de grès très escarpé qui domine la vallée du Breuchin s’ouvre une caverne, excavation qui s’étendait autrefois assez avant sous le rocher. On dit que St Colomban aimait à s’y retirer dans la solitude surtout les dimanches et à l’approche de certaines fêtes. La source qui sort de la grotte serait due à une intervention miraculeuse du Saint Abbé.

Jusqu’au XVIIIème, les religieux de Luxeuil y entretinrent un ermite, nommé par l’abbé qui prenait l’habit au monastère et était indépendant de l’ordinaire.

Entre Ste Marie en Chanois et Amage s’élève la Chapelle de Saint Roch édifiée en 1636 à l’endroit où furent înhumées les victimes de la peste.

Un lieu dit «es forges » habité au XVIIIème, cité dans les registres paroissiaux, laisse supposer l’existence de tels établissements à une époque antérieure.

Armoiries

Les Armoiries font allusion au nom du village :

  • par la couleur azur : couleur de Ste Marie représente loyauté, louange, beauté, clarté, pureté, gentillesse et renommée
  • par le chêne d’or avec ses glands rappelant le nom de Chanois = Chênaie
  • par le Franc quartier : sa couleur argent représente l’eau, le Breuchin qui coule d’est en ouest et reçoit du nord des ruisseaux venus de la montagne et de nombreux étangs.
  • par les 2 boucles en losanges de gueules : symbolisent St Colomban et St Roch (les 2 chapelles)
  • par la couleur de gueule (rouge) : signifie charité. Des 4 éléments, il représente le feu (les anciennes forges)